Aliments autorisés et interdits pendant un jeûne intermittent ?

Le jeûne intermittent est un régime qui consiste à s’abstenir de manger pendant 16, 18, voire 24 heures.

Le but est de brûler du gras à travers une diminution du taux de glycémie et d’insuline.

Mais pour mener à bien ce jeune, il est important d’adopter une alimentation bien définie avec des aliments précis.’

Aliments autorisés et interdits pendant un jeûne intermittent

L’eau

Prendre de l’eau chaque jour est une bonne option lorsque vous êtes soumis à un jeune intermittent.

Il est possible d’infuser un pichet d’eau avec des tranches d’orange ou encore de concombre.

N’hésitez également pas à ajouter du citron à l’eau.

Évitez de prendre une solution artificiellement sucrée.

En effet, l’édulcorant aura un impact négatif sur les niveaux de l’insuline, une réaction contraire à l’objectif fixé dans ce type de régime.

Le bouillon

Un bouillon de légumes ou d’os est conseillé dans un jeûne de 24 heures.

Mais attention aux cubes de bouillon et aux bouillons industriels, ceux-ci étant composés d’assez d’arômes artificiels sans oublier également les agents de conservation.

L’idéal est d’opter pour un bouillon fait maison ou à la limite issue d’une source fiable.

Le thé

Le thé est un véritable allié pour votre régime en le rendant plus aisé et plus efficace.

N’hésitez pas à faire le choix de votre thé selon vos préférences.

Mais le thé vert a particulièrement l’avantage de supprimer l’appétit et d’accélérer le processus de perte de poids.

Il est à noter que le thé en général bonifie l’efficacité du jeune intermittent par sa capacité à favoriser la santé intestinale de même que la détoxication cellulaire.

Le café

Le café noir est une boisson exempte de calorie qui continue de faire ses preuves durant le jeûne sans effet négatif.

Mais cela ne réussit pas à tout le monde.

Il y a en effet le risque de rencontrer des problèmes cardiaques ou des maux d’estomac.

L’idéal est de vous en tenir à votre propre expérience.

S’il est bénéfique de boire du café ou du décaféiné, le lait et les aliments de la famille des édulcorants sont à bannir.

Les épices sont bien évidemment recommandées.

Les légumes

Dans le panier des légumes, plusieurs choix s’offrent à vous pour améliorer votre jeune intermittent : les épinards, les poivrons, le chou frisé, le céleri ou encore les haricots verts.

Avec les légumes cuits et crus plus ou moins plates, vous pouvez ajouter du jus de citron et des épices afin de profiter de l’effet piquant.

Le vinaigre de cidre

La consommation du vinaigre procure des avantages pour la santé et il est possible d’en prendre également lorsque vous faites un jeûne intermittent.

Puisque le vinaigre de cidre favorise la régulation de la glycémie et améliore le système digestif, il bonifie ainsi les effets de votre régime.

L’œuf poché

Si vous avez une envie de manger pendant la journée ou que vos plats ne fournissent pas l’énergie nécessaire, nous vous conseillons simplement de savourer un œuf poché.

Il renferme aussi bien des protéines que des vitamines (B2, B6, B12 et D).

Cependant, renoncez à la sauce hollandaise ou aux toasts.

Il est vrai que jeûner durant une journée reste un exercice moins facile, mais dès que vous vous y habituez cela devient ordinaire.

Veillez à ce que vos mets soient pauvres en calories.

Par ailleurs, il serait judicieux de consulter un professionnel de santé avant de vous lancer dans un tel régime.

Boissons à éviter

Il existe quelques boissons susceptibles de rompre votre jeûne sans que vous le sachiez forcément. Il s’agit du soja, de l’eau de noix de coco, de l’alcool et du lait d’amande.

Elles contiennent des éléments favorisant la montée du taux d’insuline et engendrent des conséquences dans votre glycémie.

Si vous désirez en savoir plus, n’hésitez pas à découvrir plus d’infos sur medium.com.


Articles connexes :

Comment éliminer l’acide urique par l’alimentation ?

Quels aliments pour tomber enceinte rapidement ?